Publié le 31 Janvier 2007

 

Carntall View, New Mossley Estate, North Belfast

Celle-ci a particulièrement remplacé une fresque militariste, à la demande pressante des habitants du quartier.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Evolution des fresques loyalistes

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2007

 

Convention Court, Ballymacarrett Road, East Belfast

Les fresques qui suivent, pourraient paraître sans lien avec les paramilitaires mais elles en ont pourtant un.
Depuis le début des années 2000, les habitants des quartiers où se situent les murals ont commencé à protester contre les images militaristes et menaçantes et on commence à voir apparaître des sujets déconnectés de l’actualité politico-militaire.
C.S. Lewis est natif de Belfast, non loin de l’endroit où se trouve ce mural. Son conte pour enfant « Le lion, la sorcière et l’armoire » a été adapté récemment au cinéma.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Evolution des fresques loyalistes

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2007

 

Canmore Street, Shankill, West Belfast

Cette fresque est à la fois historique et politique. Elle retrace selon ses auteurs « 90 ans de résistance ».
Les volontaires de l’UVF de 1913, en haut à gauche, deviennent des soldats qui défendent la Grande Bretagne pendant la première guerre mondiale, en haut à droite.
Puis, en 1970, ils défendent leurs quartiers contre les attaques des républicains, en bas à gauche.
En 2002, en bas à droite, deux choix s’imposent. Soit, la réunification et une prolongation de la lutte armée des paramilitaires loyalistes, soit le maintien au sein de la couronne, symbolisé par David Irvine, élu à l’assemblée d’Irlande du Nord pour un parti loyaliste et qui tient dans sa main l’Accord du Vendredi Saint.
David Ervine est décédé le 8 janvier dernier, à l'âge de 53 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes sur les questions d'

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2007

 

Shankill Road,  West Belfast

Celle-ci n’a pas été peinte précisément pour relater des faits d’actualité mais plutôt pour commémorer cinq attentats de l’IRA qui ont fait des victimes innocentes dans le quartier de Shankill dans l’ouest de Belfast.
            L’inscription sur le fronton dit : " 30 ans de boucherie sans discrimination par les soi-disant non sectaires combattants irlandais de la liberté.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes sur les questions d'

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2007

 

North Boundary Street, Lower Shankill, West Belfast

          Celle-ci représente l’église de Drumcree à Portadown située non loin d’un quartier nationaliste, Garvaghy road. Cet endroit a fait  l’actualité pendant la deuxième moitié des années 90.

          L’ordre d’Orange est une organisation sectaire de défense de la religion protestante. Elle organise tous les ans plus de 3 000 défilés de ses différentes loges. Certains ont toujours posé problème dans la mesure où les Orangistes insistent pour défiler à travers les quartiers nationalistes.
          En ce qui concerne Drumcree, le gouvernement autorise dans un premier temps le défilé en 1995 et surtout en 1996 face à une levée de boucliers de tout le camp unioniste, des paramilitaires aux politiciens.

          En 1997, le défilé est autorisé à passer dans Garvaghy road et les habitants du quartier sont violemment repoussés alors qu’ils tentent de manifester pacifiquement leur opposition.
 
 Garvaghy Road, Portadown, County Down
Finalement en 1998, le gouvernement interdit le défilé. Cela entraîne des émeutes dans toute l’Irlande du Nord. Lors de l’une d’elles, trois enfants nationalistes sont brûlés vifs par une bombe incendiaire.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes sur les questions d'

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2007

 

Boundary Way, Shankill, West Belfast

Cette fresque reprend des évènements dans lesquels, l’IRA a été soupçonnée de participation avec comme commentaire : « Voici l’engagement de Sinn Féin dans le processus de paix ».
Le personnage central est Gerry Adams, président du Sinn Féin. Il descend l’allée du Stormont Castle, siège du parlement d’Irlande du Nord avec d’un côté, ses habits de politicien et de l’autre ceux d'un paramilitaire.
Les quatre images dans les cercles représentent :
             - en haut à gauche, un trafic d’armes à partir de la Floride,
             - en haut à droite, l’arrestation de trois républicains en Colombie alors qu’ils venaient d’un territoire contrôlé par les FARC qui luttent contre le gouvernement en place,
             - en bas à gauche, une opération menée à l’intérieur même du siège de la police d’Irlande du Nord pour laquelle, l’enquête n’a pas donné de preuves probantes de la participation de l’IRA,
             - en bas à gauche, une affaire similaire mais au siège du parlement d’Irlande du Nord. Cette affaire a entraîné la suspension des institutions politiques, fin 2002.
            Elle a eu des répercussions au sein du Sinn féin lorsqu’il fût divulgué à la fin 2005, que Denis Donaldson, administrateur du groupe parlementaire, avait été une taupe des services secrets britanniques pendant une vingtaine d’années.                                                               
           Denis Donaldson a été retrouvé mort dans un village du nord ouest de l’Irlande début avril 2006. Les républicains accusent les services secrets de l’avoir éliminé pour qu’il ne révèle pas les manipulations dont il avait été l’objet et notamment celle qui a mené à la suspension du parlement nord irlandais. On ne saura sans doute jamais la vérité sur cette affaire comme tant d’autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes sur les questions d'

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2007

 

Celle-ci est plus élaborée. Elle met en scène le bulldog, symbolisant la Grande-Bretagne et la souris Jerry sous les traits de Gerry Adams, président du Sinn Féin, composante politique du mouvement républicain et député de West Belfast. 
           On peut noter également que les trottoirs sont peints aux couleurs de l’Union Jack, bleu, blanc et rouge et qu’en arrière plan, sont représentés deux murals du quartier de Shankill. 
            Le mural ci-dessous était peint sur un restaurant Kentucky Fried Chicken situé à l'entrée de Shankill road. Il fût effacé pour laisser place à l'enseigne du magasin après avoir provoqué un tollé. En particulier, le contrôleur général de la ville de New York qui entre autre, est en charge d'allouer des subventions aux entreprises nord irlandaises respectant les principes d'égalité à l'embauche, fît pression sur la direction générale de l'entreprise. 
                    
                                  
 

 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes humoristiques

Repost 0

Publié le 6 Janvier 2007

 

Martin Street, East Belfast

Autant le dire tout de suite, l’humour n’est pas très présent dans les peintures murales loyalistes. Des personnages de dessins animés sont utilisés quelques fois, comme ici, pour symboliser des fanfares associées à des groupes paramilitaires.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Fresques unioniste-loyalistes humoristiques

Repost 0

Publié le 3 Janvier 2007

 

Glenwood Street, Shankill, West Belfast

               Encore un mémorial qui relie l’héroïsme militaire de 1916 aux paramilitaires contemporains.

               Le soldat et le paramilitaire à gauche s’inclinent ensemble sur les tombes blanches des soldats morts à la bataille de la Somme alors que l’on voit au loin un joueur de cornemuse (Piper) qui précède les cortèges funéraires. Les tombes blanches se transforment en tombes noires des paramilitaires.

Voir les commentaires

Rédigé par Miossec

Publié dans #Les mémoriaux unioniste-loyalistes

Repost 0